Articles

Bienvenue sur le "Singe à Plume"

Image
Voici les nouvelles produites par les confinés du Covid-19.
Bravo aux participants et bonne lecture !

Nous avons été impressionnés par la qualité des textes. En cette période de confinement, vos mots, vos pensées et vos histoires prennent un sens aussi exceptionnel que la période que nous vivons. A l'heure où notre monde se met en pause, se repense et se réinvente - les histoires sont plus que nécessaires : elles sont indispensables et sont le miroir de nos situations, de nos peurs et de nos espoirs. C'est avec des mythes et des contes que l'humanité s'est construite - et c'est avec eux aussi qu'elle peut se transformer et grandir. Donc, merci, merci de vous être prêtés au jeu et d'avoir offert à nos jury ces lectures en masse, pleines d'images inattendues, de réflexions profondes ou fugitives, de personnages vivants et émouvants.

Alors comment fonctionne ce blog ? 
Chaque nouvelle à un numéro de manuscrit et représente un articleElle sont classées par libe…

N71: Par ma fenêtre

MANUSCRIT N°71 Par la fenêtre Enfant
2ème PRIX
LAURÉAT PAR MA FENÊTREL’histoire que je vais vous raconter peut paraître imaginaire mais elle est bien réelle. Moi, Sébastien Rokofi, vous donne ma parole ! Cette histoire s'est passée dans les Alpes françaises. Ce fut un matin comme les autres, où j’allais à la ville vendre mon lait et ma viande de yack. Mais bizarrement, ce matin-là, j’avais une flemme phénoménale, comme si mon esprit se disait qu’il fallait que j’attende quelque chose. Et là, soudain par la fenêtre, je la vis. Une magnifique louve blanche ! Tout le monde la connaissait, elle volait le bétail et agressait les fermiers. Mais bizarrement, elle ne s'attaquait qu'aux plus riches et empêchait les autres carnassiers de dévorer les bêtes des plus pauvres. J’ignorais ce qu’elle me voulait, mais une irrésistible envie me disait de m’en approcher. Je luttai mais finalement, cette envie prit le dessus et je partis à sa rencontre. Je m’armai de viande et m’approchai très lent…

N70: Et si on changeait les rôles ?

MANUSCRIT N°70 Si on changeait les rôles Enfant
3ème PRIX
LAURÉAT ET SI ON CHANGEAIT LES RÔLES?Par un matin de mars, Tomas, un jeune enfant de huit ans, se réveilla aux aurores pour regarder Sandrine, sa mère, partir à l'hôpital où elle exerçait le métier d'infirmière. C'était une grande femme de quarante-deux ans, aux cheveux blonds et frisés, musclée avec une peau claire tirant sur le marron. Peu après le départ de sa mère, sa grande sœur Jeanne, de douze ans, vint le voir et lui dit : « Retourne te coucher, il est à peine huit heures du mat'.  Elle était petite mais musclée comme sa mère, contrairement à son frère qui était grand, très peu musclé mais malin. Elle était blonde, et lui brun comme son père, chacun était très fraternel envers l'autre. - Je sais mais j'ai peur pour maman ! gémit-il.  - Mais pourquoi donc ? dit-elle en se calmant.  - Parce que, hier, je l'ai entendue dire qu'elle avait un patient très malade à l'hôpital. » Sa sœur était pétrifiée…

N12: Papa, Maman, moi et .... les grenouilles

MANUSCRIT N°12 Pourquoi faut-il toujours écouter le chant des grenouilles Enfant
LAURÉAT PAPA MAMAN MOI ET ... LES GRENOUILLESAvec ma Maman, tous les dimanche on va au parc des grenouilles.  Dans le parc des grenouilles, il y a une marre, et dans cette marre, il y a plein de grenouilles. Ma maman, elle passe des heures à écouter le chant des grenouilles,moi j’aime pas écouter le chant des grenouilles c’est ennuyeux ! Vous ne trouvez-pas ? 
Pendant ce temps, j’essaie de jouer mais ce n’est pas simple… ma Maman me fait tout un cours de sciences naturelles sur les grenouilles, et moi j’en ai marre !!!
Mais maman, elle fait ça par gentillesse, donc je ne sais pas comment lui dire d’arrêter sans la contrarier. 
Un soir, je suis donc allée demander à Papa si il avait une solution, mais comme d’habitude Papa m’a dit : plus tard je n’ai pas le temps.  Papa il n’a jamais le temps de faire quoi que ce soit. Il est débordé par le travail.
Alors j’ai cherché… je me suis creusé la tête, en mangeant, en jouan…

N21: Une détective confinée

MANUSCRIT N°21 Par la fenêtre Enfant
LAURÉAT UNE DÉTECTIVE CONFINÉEHuitième jour de confinement : j’ai fini de compter les grains de semoule dans le paquet ! Oui, je suis confinée ! Le comble pour une détective privée ! Je m’appuie à ma fenêtre pour observer les passants, comme j’aime le faire, je rêvasse une dizaine de minutes et tout d’un coup, je manque de tomber ! Un homme, pas plus de quarante ans, vient d’assassiner un passant ! Le pauvre homme git dans une mare de sang ! Je descends en vitesse pour le secourir et mener ma petite enquête mais je suis arrêtée en bas de l’immeuble par un policier, James GRITY d’après son badge, qui veut mon autorisation de sortie ! J’essaye de lui expliquer mais quand je l’emmène sur le lieu du crime, tout a disparu… Il m’oblige à remonter… avec une amende de 135€ pour sortie non autorisée et fausse piste de crime ! Le policier et la victime ne me sont pas inconnus…
Le soir, tout à coup enfin je me souviens du visage de la victime, c’est un ami de ma s…

N34: La petite boule de lumière

MANUSCRIT N°34 Par la fenêtre Enfant
LAURÉAT LA PETITE BOULE DE LUMIÈREJe sortais de la maison. Je pris le petit chemin, je m’enfonçais dans la forêt. Il faisait froid et très noir. Des oiseaux chantonnaient. Soudain, je vis une petite boule lumineuse ! Je m’approchai tout doucement mais la lumière bougeait elle aussi. Je la poursuivis. Enfin, j’arrivai à la toucher. Je la pris dans mes mains, et je l’observais longtemps. Elle était petite ; elle faisait la taille d’un petit pois. Mais contrairement à un petit pois, elle était toute jaune. Je la ramenai chez moi. Mais quand je sortis de la forêt, elle s’éteignit peu à peu. Puis, quand elle fut en plein soleil, elle s’ouvrit. Dedans, il y avait un mot qui disait :
Jette-moi par ta fenêtre et je te téléporterai 
Je fis ce qui était écrit. Je refermai la boule, je la balançai par la fenêtre. Quand elle toucha le sol, une autre petite boule en sortit. Elle était bleue. Dès que je la touchai, une énorme lumière sortit de la boule bleue. Deux sec…

N55: Par la fenêtre de la cabane

MANUSCRIT N°55 Par la fenêtre Enfant
LAURÉAT PAR LA FENÊTRE DE LA CABANE31 Mars 2020  Aujourd'hui nous sommes le 31 mars 2020, jour de confinement !  Ce jour-là, Soline avait travaillé toute la matinée pour fabriquer une cabane. Soline était très fière d'elle car sa cabane était magnifique.  Après l’avoir longuement contemplé, Soline se rendit compte que sa maman l'appelait.  Elle alla voir : « Peux-tu mettre la table ma puce s'il te plaît ? »  « Bien sûr » répondit Soline en s’exécutant.  Après avoir fini elle demanda à sa maman si elle pouvait retourner dans sa cabane et sa maman acquiesça :  « Tu as encore une bonne demi-heure le temps que le repas finisse de réchauffer ».  Soline remercia sa maman est couru dans sa cabane. Quand elle fut arrivée elle découvrit une fenêtre. Elle y passa la tête et soudain elle vit une sorte d’écran géant devant elle. Sur l’écran, il y avait sa meilleure amie Noémie qui était en train de travailler sur sa tablette avait vu sa meilleure amie Soli…